Contraction de l’espace-temps

Un jour, il y a peut-être presque 10 ans maintenant, j’ai écris ce poème géographique (dont je suis assez fier, soit dit en passant). Mais je n’ai pas noté le où dudit écrit. Du coup pas de ville, mais on ne doit pas être loin des alentours franciliens.

Contraction de l’espace-temps

Intermédiaire,

on ne s’y arrête  pas

(mais si, mais si, quelques touristes qui flânent).

Intermédiaire,

on n’y trouve plus

que des services banals et  quelques artisans.

Un réfractaire parfois

vend des disques ou des illusions.

Intermédiaire,

c’est une ville dont l’aire d’influence

se confond à celle du supermarché.

Aire réduite,

sur le bord des voies express

reliant deux métropoles d’équilibre.

Une réflexion sur “Contraction de l’espace-temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s