Souvenirs (fragmentaires) du 20è arrondissement

20ème & 20ème / siècle & arrondissement.

On parcourait ce coin de Paris, par petits groupes, pour comprendre la ville ; pour élaborer nos projets. Déjà les livres : moi c’était une bibliothèque. Nous avions repéré cet emboîtement de rues, de rues et d’impasses, surtout … Savart – Rançon – des Vignoles … Ça a sûrement bien changé, gentrification parisienne probablement. Faudrait retourner voir. Je regarde sur street view mais la voiture google ne va pas dans les impasses. Toujours est-il qu’à l’époque, on y trouvait des tas de choses dans ces impasses : des portes d’anciens lavoirs, des graffitis, des fils à linge et des mains géantes aussi, si si !

Publicités

SOUVENIRS (FRAGMENTAIRES) DES ENVIRONS DES BUTTES

C’était l’époque de la vie parisienne, des migrations pendulaires d’Est vers Ouest puis retour. C’était l’hiver peut-être bien, une petite bruine sur la chaussée, fin d’après-midi, réverbères qui s’allument lentement. On y allait parfois, aux buttes, comme ça pour voir, les joggers et les canards, les pitt-bulls dévalant, suivant maître au couteau, une fois, provocant cris et stupéfactions. Et après on descendait la rue, celle qui mène de la Mairie du XIXè à Laumière, pour rentrer.

Souvenirs (fragmentaires) de l’Est Tourangeau

Il y a les lieux de l’enfance, de l’adolescence, ces lieux où l’on s’est ennuyé avec ses parents et ses frères et sœurs, mais pas mieux à faire, donc… ; et finalement, avec du recul, on aimerait retrouver tout cela : la grande maison au milieu des champs, jouer au foot tout seul ou avec quelques cousins, ne pas aller à la piscine avec les autres, remonter le temps du football dans les vieux magazines et pratiquer des essais photographiques non facturés (que d’économies faites grâce à des photos prises floues à dessein)… Tout ça, le Lochois, quoi.

Lire la suite

Souvenirs (fragmentaires) de la villa Savoye

C’était l’époque des études d’architecture. Pas un grand fait de gloire ces études, mais j’ai appris à dessiner un peu, à bidouiller aussi, j’ai pris pas mal de photos dont cette série de la Villa Savoye (Le Corbusier ! Le Corbusier !). L’espace, déjà l’espace, toujours l’espace, mais avec un changement d’échelle depuis, de la maison au vaste monde.

Lire la suite

Souvenirs (fragmentaires) de Pantin (Charles Auray)

C’était l’époque du dessus de l’école, une école primaire avec ses cris d’enfants qui rythment la journée : 8h / 10h / 11h30/ 13h/ 16h. C’était l’époque de la cloche manuelle, puis avec le progrès de la cloche automatique et stridente, c’était l’époque de l’insouciance, du foot par la fenêtre, du foot sur l’ordinateur. On doit être là un peu avant le tournant du millénaire.

Lire la suite