7 semaines à Saché

Voilà, c’est presque fini la saison, restent les journées du patrimoine durant lesquelles on reçoit grosso-modo le triple de visiteurs d’un gros WE d’été.

Comme on repasse à des petites visites avec 2 ou 3 personnes, revient la surprise :

« Il n’y a que nous ? Vous êtes sûr que cela ne vous dérange pas de faire la visite juste pour nous ? »

Et mes dessins qui sont de moins en moins précis…

—–

7 semaines à Saché est par là.

—–

Et en bonus, Balzac la raconte, sa chambre de Saché : Lire la suite

Publicités

Cette semaine à Saché (6)

Cette semaine, je n’étais pas tellement à Saché en fait. Parfois même assez loin du centre de la France, donc du monde, de mon monde disons. A Poitiers, à Paris, à Firenze, à Milano.

Sur les collines du mariage de l’ami toscan, j’amène une Physiologie du mariage avec une petite aquarelle du château-musée. Je dis au marié qu’il ne doit pas prêter ce volume à la sposa. Que c’est un truc de mecs, ce livre.

Et au cours d’une discussion, je place un fort à propos « Vedi ragazza, la Touraine è un po la Toscane della Francia ».

—–

Toute la série des Cette semaine à Saché est par là.

Cette semaine à Saché (5)

Après moult  vues d’ensemble voici deux détails.

La fameuse cloche qui fait parler les visiteurs (« L’école est finie ? » ou « Vous servez le dîner, là ? ») et qui étrangle l’inspiration de Balzac.

Et ce petit portail qui mène à l’aventure et vers les arbres centenaires, par un pont non défriché et un peu bancal, paraît-il. Mais le portail est fermé et on ne sait pas vraiment ce qu’il y a derrière…

Cette semaine à Saché (4)

Comme j’ai un peu épuisé tous les points de vue du château vu du parc, je sors de l’enceinte pour dessiner cette vue d’en face, le château tel que le voient les retardataires qui arrivent après la fermeture et qui essaient de sauter pour voir par dessus le mur.

Et puis je me lance dans un dessin debout (d’où les lignes droites ondulées) pour faire cette fenêtre et ce qu’elle cadre. J’aime bien (en toute modestie) ces lignes pseudo-droite.

cette semaine à Saché (2)

Comme on a une pause de 3/4 d’heure, pour manger le midi. Autant que possible je prends 10-15 min pour faire un petit dessin du château et des environs, chaque jour qui m’est ouvré.

En gros, quand on entre dans le parc et qu’on va sur la droite du château, on a le jardin de Stipa-je-ne-sais-plus-quoi (je suis nul en fleurs) et suivant le demi-tour que l’on fait, on voit au ci-dessus ou ci-dessous.

Et l’espèce de cube sur la gauche, c’est un cadran solaire, en ardoise.