[◊]

On aurait déjeuné sur l’herbe,

digéré dans l’herbe, allongés ;

et puis là, fin de journée, fin de printemps,

on s’apprêterait pour traverser le pont

et rejoindre l’auto.

(C. Corot, Le Pont à Nantes)

Publicités