De villes, de bourgs & d’autres lieux (11) : Nantes

Pas là pour ça. Là pour le musée de l’imprimerie. Mais traversé quand même la ville. Ciel bleu et pierres lumineuses. La jeunesse étudiante partout. Sur les pelouses. Sur les passages cloutés. Et puis d’un coup, le château des ducs de Bretagne. Séparé par le tramway. Frustrant de passer en contrebas sans plus qu’apercevoir les toits de quelques logis.

De villes, de bourgs & d’autres lieux (10) : Parthenay

Trombes d’eau. Comme une vache qui pisse. Nous tentons un tour dans la ville. Point de départ ville haute. Passer la porte ancienne. Rue pavée. Descente raide raide. La pluie. Trop. K-ways imbibés. Gèle d’humidité pénétrante. Cheveux qui collent au front. Retour. Remonter. Raide raide raide. Les uns s’abritent dans la voiture. Je prolonge la sortie un instant. Voir le panorama. Vue sur Parthenay-le-bas. Comme empilements de maisons. La rivière Thouet entre les deux. Le vieux pont pour relier. Du multi-téléphone j’envoie une photo sur Facebook. Idée de revenir un jour sec.

Parthenay

De villes, de bourgs & d’autres lieux (9) : Rennes

Pas entré dans la ville. En route vers la Bretagne. 2 lieux. Périphériques. Mais lieux intenses. 1 Le parking d’Auber. Sud-est de la ville. Provenance Janzé. La petite l’estomac tourbillonné. Rendu en relief sur le fauteuil devant. 2 Le stade de foot. Plein ouest. Surprise de passer devant. Surprenant beau. Emotion sportive. Ca tire des fils d’autres stades. Tours. Stade de France….. Ca tire toute une vie sportive ratée.

rennes

De villes, de bourgs & d’autres lieux (8) : Montluçon

Garé sur le boulevard. Gris & sale. Suite de magasins. Abordé le château. Par le sud. Par le grand escalier. Zig & zag. Sous la chaleur de fin juin-canicule. L’esplanade. Désert. Panorama sur la ville. Les mains en casquette. Posé à l’ombre. 2 ou 3 dessins. Vue d’ensemble & petits clochers. re-descente par les pavés de la rue de la Fontaine. Retrouver les gens. Les boutiques. L’agitation du boulevard. Et la voiture 45°C dedans. Ouvrir les fenêtres. En grand.

46 villes, bourgs & autres lieux

Voilà le programme, les 46 villes, bourgs & autres lieux :

VIENNE – CORFOU – BASTIA – COLOGNE – CAEN – ROUEN – ROME – ANGOULÊME – GENÈVE – CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE – ANNEMASSE – STUTTGART – NEVERS – POITIERS – LA ROCHELLE – CRACOVIE – CABOURG – GUERANDE – RODEZ – TOULOUSE – LA BAULE – TURIN – PORNICHET – SAUMUR – CHÂTEAUVIEUX – SIENNE – EPERNAY – MONTSOULT – CHOLET – SAINT-BRIEUC – SAINT-MALO – CHINON – CANDES-SAINT-MARTIN – MARSEILLE – VARSOVIE – COUTANCES – BEAUVAIS – BRIVE-LA-GAILLARDE – VERNON – LA TURBALLE – ÎLE DE BREHAT – FONDREMANT – ANGERS – EVIAN – ARLES

bon j’y raconte ma vie un peu ; c’est non exhaustif et ça n’emmène pas très loin, mais très profond (sic). Plutôt ça gratte un peu la surface de ma géographie, cette kyrielle de villes, pour apercevoir quelle histoire dessous…

Mais François Bon, le dit mieux,

« Et voici un bien étrange carnet de voyage. Là il s’agit de proses, chacune tient en une dizaine de lignes au plus. Mais chacune est capable de tenir ou Rome ou Amsterdam dans ce simple espace. Et peu importe alors l’histoire de la ville et ce qu’elle représente, ou sa taille ou la distance qu’on franchit pour la rejoindre – les villages de Touraine, les villes de France (se rendre pour un mariage à… aller passer deux jours au bord de la mer à…) deviennent elles-mêmes des mondes en miniature.

Quelquefois, on n’a même rien fait de spécial, ni vu quelque chose de spécial dans la ville : mais qui vous empêche alors de vous souvenir qu’au kiosque à journaux de la gare vous avez feuilleté tel magazine ? »

———

Petite précision :

JE, géographe (formation), Butor (passion), médiateur culturel (chez Balzac, profession).

JE en AUTO-GEO-GRAPHE /// AUTO – je prends mon expérience comme support – GEO – du monde – GRAPHE – que je décris, que j’écris ///

JE m’étend ici et là :

JE est au autre, JE n’est pas tout à fait moi

JE s’inspire de moi, mais il m’arrange un peu, parfois

c’est lui, JE, qui m’étend sur le web

————–

Voir par ici,

aussi,

ou par là

pourquoi pas

De villes, de bourgs & d’autres lieux (7) : POITIERS (2)

Pfuu l’heure d’autoroute. Pfuu trouver une place pour se garer. Pfuu atteindre le centre ville – ça monte, ça monte. Et se repérer « s’il vous plaît l’église Notre-Dame-de-la-Garde c’est par où ? Heu la collégiale, quoi ! » Comme un peu d’avance je me lance dans un croquis de ladite romane, je me plante un peu. Mes dessins sont tous faux, un peu ou beaucoup. Et puis on grignote, et puis on erre, d’église en cathédrale, de Saint-Porchaire à Notre-Dame-la-Grande, et puis la vieille ville qu’est autour , bien sûr. Et puis on discute beaucoup, du voyage en Italie d’il y a quelques années, de Berlin, du chemin de Saint-Jacques de Compostelle qu’on ferait bien (« tu vois on prends 3 mois et c’est bon », « ça suffit pas 3 mois. On prendra un âne pour porter les affaires, ou des chèvres »).

La suite par ici :

De villes, de bourgs & d’autres lieux (6) : TURIN

Nous arrivâmes de Paris par le TGV. Il était aux alentours de  midi, nous avions voyagé 6 heures de train avec dans le désordre un Libanais allant à Milan, un catholique lisant un livre réac, un jeune Irlandais parlant mousses irlandaises. Nous voulions aller directement dans le sud, à Brindisi pour voir les bateaux pour la Grèce. Nous dûmes changer de gare pour la correspondance. Entre deux trains, nous fîmes une sieste à l’ombre, dans le Parco del Valentino. Nous nous y aperçûmes que j’avais oublié les piquets de notre tente.

La suite par ici :