On aurait pu dire bien des choses, en somme

Retrouvé cette image dans le iphoto de l’ordinateur Pépère :

Si j’en juge de la photo précédente et de celle qui suit, on doit être entre le Bon marché et Montparnasse.

COURS NORMAUX DE DESSIN

cours de dessin normaux

cours de dessins normaux

cours de dessins normés

cours a-normaux de dessins

cours bizarres de dessins

cours de desseins normaux

cours normaux de desseins (bizarres)

Bref, c’est comme l’école normale supérieure, elle est normale ou supérieure ? normalement supérieure (et nous anormalement inférieurs ?)

(mais il doit y avoir une explication à toutes ces normalités, je pense).

 

 

La France d’avant

C’était juste avant, à un pas de la charnière. J’avais promené mon appareil deci-delà dans Paris et dans Pantin, et photographié des résidus d’affiches. Arte povera électoral que je l’avais appelé cette série. Je la ressort de iphoto, donc.

 

La tour d’E.

Tu vois, j’ai pas mal arpenté Paris, des quartiers nord-est, plus souvent, aux quartiers sud-ouest, parfois (nettement moins souvent, puisque résidant à l’opposée). Au début en métro, puis devenu périscope urbain, en bus. Un jour, comme j’attendais assis dans un bus justement, dont j’ai oublié le n°, son départ, de l’autre côté du champs de mars si je me souviens bien, j’ai gribouillé ces quelques lignes de guingois dans un petit carnet au format A5, calculant mal la hauteur de l’édifice par rapport à la hauteur de la page, visiblement.

Lisez…

Relevé lors de mes années d’étudiant parisien, sous les tours de la dalle des Olympiades. Content d’y trouver Depardon.

Lisez “La ferme du Garret” de Depardon.

Lisez “Chomsky” de S. Vernet.

Lisez …

Sur les portes des W-C de l’université (Paris 7 antenne Tolbiac),

des conseils de lectures.

Depuis le pont d’Austerlitz…

… sûrement, mais je ne suis pas sur du point de vue. Quand je ralliais Pantin à Paris-centre, quasi tout le temps je prenais le bus 61 qui me déposait aux choix à la gare de Lyon ou à celle d’Austerlitz. Puis d’ici ou là, je prenais une correspondance pour le quartier Latin, le plus souvent. Pour l’université Jussieu ou Sorbonne d’abord, puis pour la librairie ou je travaillais quelques temps par la suite. Combien de fois je me suis dit, ‘c’est une chance quand même de passer tout les matin devant ce paysage pour aller travailler’. Mais trop payé au lance-pierre, j’ai quitté pour la Touraine et aujourd’hui je me dis encore : ‘quelle chance de travailler dans ce joli lieu qu’est Saché !’

Le jardin du Luxembourg

Pendant quelques années, étudiant dans ce quartier des étudiants, écumeur de librairies et soldeurs en tous genres, puis apprenti libraire avec pignon sur le milieu de la rue Soufflot, j’allais à divers grés soit vers le Panthéon, soit vers le Luxembourg ; puis au delà, jusqu’aux gares, Montparnasse ou Austerlitz ; puis au delà encore, vers Pantin ou vers Tours…