La solitude du poteau de corner

dans son coin

Il mangea un plat froid et but plusieurs verres de bière à l’auberge près de la gare.

avec son chapeau rouge

Il s’assit sur un banc au dehors, sur le quai.

les autres au loin, il attend son tour

Une jeune fille en souliers à hauts talons allait et venait sur le gravier.

ça va et ça (re)vient le ballon

Le téléphone sonnait dans le bureau du chef de gare.

—————

en écho : Texte extrait de L’angoisse du gardien de but au moment du penalty (P. Handke)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s