L’e-/imagier : Bruxelles

Publicités

2 réflexions sur “L’e-/imagier : Bruxelles

  1. Ah, mon dieu, l’arrivée à Bruxelles par le chemin de fer. On semble séparé de la ville par un réseau de câbles, de piquets, de caténaires, jusqu’à la sortie de gare, comme une naissance. J’ai ce décor imprimé dans mes pires et mes meilleurs souvenirs urbains.

Les commentaires sont fermés.