_entre_Hanovre_et_Berlin_

Tu vois, comme on se réveille, et comme le jour brumeux et ensoleillé-tamisé se lève aussi, on se découvre_

_ avec un paysage plat comme la Beauce d’hier__avec en plus des champs en ballots de paille_

_des usines, des autoroutes d’électricité et des noms allemands_

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s