Addenda à Du passage à Firenze

En complément au vase Du passage à Firenze déposé chez Anne Savelli, voici quelques photos complémentaires et le poème (de jeunesse) que j’ai oublié de lui donner, mentionnant laconiquement ‘poème’ au milieu du texte.

LE PARIS – ROME

Dans le Paris – Rome,

(45 ans après Michel Butor)

dans mon compartiment

s’installe un algérien,

lui aussi vient de Pantin.

S’installent deux resquilleuses

sans billet ni bagage,

sans véritable but non plus

sinon d’aller le plus loin possible sans se faire attraper (rapidement elles vont voir ailleurs).

S’installe une italienne, égyptienne de Parma

étudiante en littérature française.

L’un est descendu à Piacenza,

L’une est descendue à Parma.

Et moi, cela devient une habitude,

à Firenze Santa Maria Novella.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s