VERNON – Promenade

Une petite rue débouche sur les bords de Seine. // Derrière, / la vieille ville, / la collégiale Notre-Dame, datant des XIVe et XVe siècles. / Le centre-ville un jour de marché. / Dans les ruelles / on peut trouver des maisons anciennes, à colombages biscornus / (elles semblent prêtes à tomber à tout moment). / Marque de fabrique de l’architecture locale / qui alterne avec des bâtisses d’après guerre au caractère quelconque. / -symétriques, couleur beige clair à marron cassé- / Comme beaucoup de villes normandes, Vernon a été très endommagée par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. / A cela, on peut ajouter les grands ensembles périphériques,  les tensions qui y effraient les bourgeois. / Et, au milieu, la tour des pompiers qui bienveille. // En face, / la Seine donc, / plate et imperturbable, / coule au pied des falaises marquant le début du plateau du Vexin. / Un peu plus loin, / Une usine fabrique des éléments pour la fusée Ariane. // Ici, / survolant le fleuve, / Une mouette crie sa solitude. / Là-bas, / une maison s’avance sur l’eau / occupant son ennui  / à regarder passer / les skieurs / (le club résident est l’un des meilleurs de France pour la discipline du ski nautique). // Pas d’amoureux sur les rives, / mais juste, silencieux, deux buveurs de bières / assis sur le dossier d’un banc. // Et nous, les baskets dans l’herbe mouillée / de ce samedi d’automne / (une légion de nuages lourds passe lentement), / on se dit qu’il serait temps de rebrousser chemin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s