Symphonie maritime

Les oiseaux de mer / Vont aux flaques boire /Un reste d’eau douce / Echappée d’une pluie antérieure. / L’évaporation / Non encore accomplie / Finira… / Que sait-on du monde / Finalement ? / Que sait-on des gens ? // D’une rêverie poétique à l’autre / (comme qui disait, / le faux est une forme de vérité, celle de nos rêves) / Il est une mer, / Un bateau médiateur / Entre deux morceaux de terre. / L’île est un micro-monde / (certes plus salé) / entend-on parfois, / où s’arriment les vents fatigués / attendant l’engeance / d’être déclassés. // Les rochers où tu t’appuyais / Pour écouter la musique du monde / N’en sont pas à leur premier coup d’eau / Toi, tu découvre la symphonie maritime / D’ondes longues, / D’ondes courtes, / L’inflexible mouvement. / Et aussi, / L’inflorescence de la terre / Et les états d’âme / Et les états d’armes. // Alors qu’elle étayait sa pensée / De fantaisies printanières, / De subterfuges frontaliers, / D’escales sur l’archipel des mots / Proposent / « l’homme est la nature / prenant conscience d’elle même » (E. Reclus).

Une réflexion sur “Symphonie maritime

  1. Pingback: Tweets that mention Symphonie maritime « NoTeS&PaRSeS -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s