IL DESCENDIT DU TRAIN

IL DESCENDIT DU TRAIN
SON SAC SUR LE DOS
TRAVERSA LA GARE
PUIS S’ARRETA DEVANT LA CARTE
IL VIT QU’IL DEVAIT LONGER LE FLEUVE
ET TOURNER APRÈS LE MUSÉE
AFIN D’ATTEINDRE LE PORT
UNE IDÉE LUI VINT
(LES IDÉES VIENNENT SOUVENT EN MARCHANT)
IL LA NOTA DANS SON CARNET
CE CARNET AVAIT POUR COUVERTURE UNE CARTE ANCIENNE
IL EUT UN DOUTE QUANT À SON LIVRE
IL TÂTA LE DESSUS DE SON SAC POUR VÉRIFIER
IL ÉTAIT BIEN LÀ, PRÈS DE L’APPAREIL PHOTO
SUR SA GAUCHE S’ÉTENDAIT MAINTENANT UNE PLAGE
RECOUVERTE DE VARECH PUANT
LE CLOCHER DOMINANT LA VIEILLE VILLE
ETAIT LOIN DERRIÈRE
UNE ODEUR DE MAZOUT ANNONCAIT LE PORT
CELUI-CI SE DÉVOILA AU DÉTOUR D’UNE MAISON À COLOMBAGES
LA NAVETTE AVAIT DÉJÀ ACCOSTÉ
LA BRUINE FAISAIT COMME UN VOILE SUR L’HORIZON
DONNANT UNE MÉLANCOLIE POÉTIQUE À CE PAYSAGE MARIN
IL S’ACQUITTA DE SON BILLET
ET S’INSTALLA PRÈS D’UNE VIEILLE FEMME QUI LUI SOURIT.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s